LA FOSSE LA PLUS PROFONDE DU MONDE (en 2021)

Nous partîmes 6 et par un prompt renfort nous nous retrouvâmes 5 en arrivant à l’aéroport de Varsovie….

Retrouver la voiture de location fut un jeu de piste car Serge, bien qu’en très net progrès, ne parle correctement le Polonais que sous la torture…

Vite, GPS affuté, nous filons vers Deepspot, aux termes réputés de la ville non moins réputée, par l’impossibilité d’en prononcer le nom, de Mszczonów à une quarantaine de kilomètres de Varsovie.

Deepspot pologne
Deepspot pologne
Deepspot pologne

Accueil très sympathique et jovial par deux hôtesses pour de rapides formalités sauf que …. Nadine avait oublié ses cartes de niveaux, Jeanne avec son PE40, non reconnu en Pologne, était limitée à 10m, ce qui valait peu la peine de venir jusqu’en Pologne et Lapin et moi-même avions oublié nos maillots de bain… ! Breeeef le Polonais étant de bonne composition on nous remit un bracelet électronique, sésame d’entrée dans le Saint des Saints du centre de Perfectionnement à la plongée, statut qui permit à Deepspot d’échapper à la fermeture des piscines en pleine épidémie de Covid (à cogiter pour nos prochains confinements…)

Une remarquable organisation nous attendait et nous fumes accueillis par Mo, Divemaster Egyptien qui nous briefa sur le fonctionnement de la fosse et le matériel. En effet nul besoin d’amener son équipement car Deepspot est équipé d’un excellent matériel, toutes tailles (j’en vois un qui rigole … ) et avec des blocs de 10 à 15l (certains se reconnaitront).

Capelage dans l’eau, certains avait oublié de réviser ce chapitre. 😉 et hop direction le fond !

Traversée de cet immense bassin au milieu des lignes d’apnée et descente le long d’un bout jusqu’ à 44.4m !!!! On nous a menti !!!! L’ordinateur collé au fond n’indiquait que 44.4m, frustration totale ! Ah mais si nous avions pensé à mettre nos ordinateurs en mode eau douce au lieu d’eau de mer la profondeur aurait certainement été de 45.4m.

Deepspot pologne
Deepspot Pologne

Remontée tranquille dans cette eau naturellement à 32 degrés car provenant des termes contigus avec quand même 2mn à 6m, crapuleux, car les plongées avec décompression sont rigoureusement interdites. Remontée à 20m et pénétration de sombres cénotes à côté desquels ceux de Merida sont une douce plaisanterie ! Visite d’un temple Maya subaquatique, suite logique du cénote, et la plongée se termine par la visite d’une épave encore peu colonisée, à refaire dans quelques années. Un bon quart d’heure immergés sur 10m à regarder l’élégant ballet des apnéistes et les visiteurs dans le tunnel traversant le bassin et nous ressortîmes accueillis par un Divemaster français pour aider le déséquipèrent. Remarquable organisation, bien huilée, sans aucune sensation d’être nombreux. Nous ignorions la possibilité de passer la nuit dans des chambres d’hôtel donnant sur la fosse, celle-ci fonctionnant jusqu’à 23h. (https://www.deepspot.com/fr/pour-qui/scuba-diving/)

Retour vers Varsovie, décidément sans charme si le charme des années Soviétiques vous laisse aussi indifférents que nous et hébergement dans un apparthotel dont nous ne remercierons jamais assez l’hôtesse d’accueil de nous avoir indiqué un super restaurant ou nous nous régalâmes pour un prix plus que correct. Deux adresses à conserver pour un éventuel retour à Deepspot en attendant l’ouverture de la fosse de Dieppe : ( https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/dieppe/centre-oceanographique-dieppe-chantier-va-debuter-au-premier-semestre-2021-1898922.html )

DEEPSPOT (Pologne)