Plongée Arc-en-Ciel
Activateur de sourires

Categories

Accueil > A propos de PAEC > Photos et comptes-rendus de voyages > Papouasie - Nouvelle Guinée 2005

17 mars 2008
Voyages PAEC

Papouasie - Nouvelle Guinée 2005

par Les Chris de Bretagne

Après trois vols de 8 heures via Doha et
Singapour, nous arrivons enfin à Port
Moresby, capitale de PNG. Transfert
vers Loloata, une île volcanique plutôt
aride, paradis nocturne des tricots
rayés…

3 plongées par jour pour découvrir des
espèces endémiques, poissons-
scorpions et le fameux requin
woobigong, guidés par John, moniteur
papou looké rasta. Après 4 jours au
milieu de nos amis rampants et
nocturnes, transfert de Port Moresby
vers Kimbé, île de New Britain en mer de
Bismarck. Là, le « Star Dancer », bateau
de Peter Hughes nous attend au ponton
pour un embarquement immédiat.

JPEG - 236.2 ko

Accueil par « la » capitaine
(Australienne à l’accent
incompréhensible) et son équipage de
moniteurs papous (fort charmants au
demeurant). Nous voilà parti pour 10
jours de croisière à raison de 4 ou 5
plongées quotidiennes. 900 espèces
endémiques en baie de Kimbé, c’est le
paradis des photographes macros et des
vidéastes. Chaque soir mouillages
surprenants (cratère envahi par la
mer…). Les autochtones viennent en
prao découvrir les « blancs » et leur
drôle d’équipement qu’ils se mettent sur
le dos pour aller sous l’eau. Ca les
intrigues.

Les plongées sont superbes, visibilité
supérieure à 50m, eau à 29°C à 40m et
34°C en surface, des coraux à perte de vue, tout est vierge.

Après 10 jours de « haute mer », retour
à Walindi Plantation pour 8 jours de
plongée (3 par jour) et découverte
terrestre, volcan en éruption, sources
chaudes, forêt équatoriale avec sa faune
locale (araignées de 15cm, serpents).
Gérard, notre superbe guide papou,
nous explique la vie en PNG : chasse du
sanglier à l’arc, vie dans la tribu et
spécialités culinaires locales.

26 jours dans ce pays encore loin de la
civilisation occidentale, avec ce peuple
très beau et attachant, il faut reprendre
l’avion vers la France… chez nous, c’est
la crise des banlieues, nous sommes en
novembre 2005.

Les Chris de Bretagne

Voir en ligne : Un extrait de notre journal trimestriel n°11