Plongée Arc-en-Ciel
Activateur de sourires

Categories

Accueil > Autour de PAEC > Informations pratiques > La houle

21 avril 2008
Association PAEC

La houle

Quelle est la différence entre un tour de montagnes russes et une plongée dans une mer
agitée ? En plongée, on met la tête à l’envers volontairement.
On peut hésiter à monter à bord d’un bateau de plongée alors que la mer est formée.
Nous plongeons dans un environnement souvent en mouvement et cela influence nos
techniques de plongée, sous l’eau et sur l’eau. Des règles simples permettent de profiter
de ces plongées en toute sécurité.

Un peu de science : les vagues sont un déplacement d’énergie. L’eau tourne sur elle-
même et retrouve sa position d’origine. La vague a un effet sous l’eau, jusqu’à la moitié
de la distance entre deux crêtes de vague. Lorsque la vague rencontre le fond, la vague
se casse, créant d’impressionnants tubes à surfer. Les vagues peuvent se créer loin de
leur point d’arrivée, comme les trains de houle de La Réunion créés en Afrique du Sud !

En plongée, nous allons faire attention à tout.
Cela commence en surface. Le capitaine refusera
peut-être de sortir avant que vous ne pensiez au
mal de mer ! La mise à l’eau du bord des plages
du nord de la Martinique se fait dos à la vague,
masque et détendeur en place et tenus
fermement, je vous jure.
Sous l’eau, le mal de mer guette alors que vous
regardez les posidonies d’Antibes bouger d’avant
en arrière...burp.

Voici des astuces qui augmenteront votre
confort :
La descente sous l’eau est rapide une fois sous
l’eau. La remontée se fait détendeur et masque
en place, gilet gonflé.
Ne pas se tenir au bout de l’ancre ou du
parachute. Le bateau et le parachute montent et
descendent (...re-burp). Laissez les faire et
restez à une profondeur constante.
Pour les paliers de sécurité ou de décompression
à 3m, on entend de plus en plus de les faire à
5m.

En surface et au fond, connaissez vos limites :
c’est vivifiant de regarder les vagues se briser sur
la barrière de corail à la Réunion !

Frédéric D.

Voir en ligne : Un extrait du journal trimestriel n°11