Plongée Arc-en-Ciel
Activateur de sourires

Categories

Accueil > Autour de PAEC > Informations pratiques > L’oreille : hissez le pavillon !

17 décembre 2007
Association PAEC

L’oreille : hissez le pavillon !

L’oreille est un organe à double fonction. Elle
assure la transmission auditive (ouïe) et
l’équilibre. L’oreille humaine est constituée de
trois parties distinctes :

JPEG - 36.5 ko
Dessin anatomique de l’oreille

L’oreille externe : se compose d’une partie
cartilagineuse plissée, le pavillon, et du conduit
auditif. Ce dernier est un canal d’environ 3 cm
de long. Le rôle du conduit auditif est de capter
les sons et de les diriger vers le tympan.

L’oreille moyenne : est séparée de l’oreille
externe par le tympan. Ce dernier est une fine
membrane d’environ 1 cm de diamètre. Le rôle
de l’oreille moyenne est de transmettre et
d’amplifier les sons vers l’oreille interne.
La trompe d’Eustache relie l’oreille moyenne
aux voies aériennes supérieures. C’est
l’élément fondamental de la compensation des
variations de pression au cours de la plongée.
Au repos, la trompe d’Eustache est fermée. Elle
s’ouvre seulement lors de mouvements
particuliers tels que la déglutition et le
bâillement.

L’oreille interne : on l’appelle aussi labyrinthe.
Elle renferme la cochlée (organe d’audition), le
vestibule et les canaux semi-circulaires qui
régissent l’équilibre.

L’oreille et la plongée

En pénétrant sous l’eau, le plongeur subit une
augmentation de pression. Cette dernière
s’exerce sur la paroi fragile du tympan. Il est
indispensable que l’oreille moyenne se trouve
en équilibre avec la pression ambiante, sinon il
y a risque de lésion ou de déchirure du tympan.
On peut pour cela effectuer plusieurs
manoeuvres dont celle dite de Valsalva.

JPEG - 28.5 ko
Manoeuvre de Valsalva

La manoeuvre de Valsalva : c’est le moyen
pratique d’équilibrage utilisé par la plupart des
plongeurs. Elle consiste à expirer fortement
bouche fermée et nez pincé. L’air contenu dans
les voies aériennes supérieures se trouve
normalement à pression ambiante. Par cette
manoeuvre, il est propulsé à travers la trompe
d’Eustache vers l’oreille moyenne, rétablissant
ainsi l’équilibre des pressions. Cette manoeuvre
doit être effectuée lorsque la profondeur
augmente et avant que vous ne ressentiez une
gêne légère dans l’oreille (signe de souffrance
du tympan).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Man&#3...

Notre conseil : faîtes systématiquement une
manoeuvre de Valsalva dès le début de la
descente, vous aurez beaucoup moins de
difficulté à atteindre le fond. Répétez
régulièrement la manoeuvre. Ne l’effectuez
jamais à la remontée car la pression extérieure
diminuant, l’équilibre se fait de lui-même. Il
existe aussi d’autres techniques de
décompression : celles de Frenzen et de
Toynbee ainsi que la BTV (Béance Tubaire
Volontaire du Dr Georges Delonca).

Antonio Maria Valsalva (1666-1723) :
scientifique italien, a publié en 1704 un ouvrage
sur l’anatomie de l’ouïe. Il a découvert la
manoeuvre qui porte son nom. Celle-ci a pour
seul but de compenser une pression extérieure
exercée sur le tympan.

Voir en ligne : Un article extrait de notre journal n°14